Que faire au Guatemala ? Récit d’un mois d’aventure en sac à dos

Avant de rejoindre le Canada en mars pour un PVT de 2 ans, nous voulions passer l’hiver au soleil. L’Amérique Centrale s’est imposée naturellement à nous au moment de choisir notre destination. 

Premier pays de notre périple : le Guatemala. Au Sud du Mexique, et bien moins touristique que ce dernier, le Guatemala nous a réservé une culture riche, de superbes espaces naturels ainsi qu’un patrimoine passionnant.

Ce pays fût un vrai coup de cœur. Nous y avons découvert une nature d’une très grande richesse, un tourisme authentique et une culture maya entre couleurs et traditions. 

Sur le point de découvrir le pays du Quetzal ? Voici un guide complet sur notre séjour d’un mois au Guatemala 🇬🇹

Quelques informations sur notre voyage au Guatemala

  • Durée : 1 mois
  • Langue parlée : Espagnol 
  • Monnaie : Quetzal 
  • Moyen de transport : Bus et shuttle privés
  • Logement : Auberges de jeunesse et hôtels
  • Période de l’année : Novembre/Décembre
  • Budget : 1200 euros/ personne (hors prix des billets d’avion)

Guatemala : notre check-list avant de partir 

Avant de partir au Guatemala, nous vous recommandons de vous munir de : 

💰 Une carte sans frais à l’étranger : nous n’en avions pas eu l’utilité auparavant mais ayant prévu de voyager dans plusieurs pays d’Amérique Centrale avec chacun une devise différente nous nous sommes rendus à l’évidence. Nous avions besoin d’une carte internationale ! Après plusieurs comparaisons on a opté pour la carte Boursorama Ultim, gratuite avec paiement gratuits et illimités à l’étrangers, 3 retraits gratuits par mois, et l’intégration des assurances et assistances voyage. Nous en sommes très contents.

🚰 Une gourde filtrante : indispensable pour nous au Guatemala où l’eau des robinets n’est pas potable. Par soucis d’écologie et d’économie, nous ne souhaitions pas acheter des bouteilles d’eau durant tout le séjour. Notre gourde filtrante Humagreen nous a alors bien été utile ! Le principe est simple, c’est un peu comme si vous aviez une bouteille avec filtre intégré, sauf que vous ne la jetez pas. Les plus : elle a une grande contenance de 1L et elle est pliable lorsqu’elle est vide. On vous laisse jeter un coup d’œil sur le site internet de Humagreen si jamais cela vous intéresse. Nous avons également un code promo de 15% pour celles et ceux qui voudraient tester le concept : 1WEEKEND15 

🤒 Une assurance voyage : essentiel si vous partez plus de trois mois car les assurances de carte bancaire ne couvrent pas au-delà ! Chapka est l’assurance choisie par la majorité des voyageurs, nous n’en faisons pas exception. Prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation, assistance rapatriement, responsabilité civile à l’étragner, téléconsultation, envoi d’un billet aller-retour en cas de maladie grave d’un proche, assurance bagages… De nombreux avantages dont nous ne pourrons nous passer s’il devait nous arriver quelque chose (ce que l’on espère pas 🙏) L’assurance Cap Aventure est idéale pour un tour du monde ou voyage de plus de trois mois.

Que faire au Guatemala ?

Visiter Antigua, la belle coloniale  

Fondée en 1543, Antigua est l’ancienne capitale coloniale de l’Amérique centrale. Aujourd’hui la ville est classée Patrimoine Mondial de l’Unesco pour sa richesse culturelle et architecturale. On y retrouve de nombreux monastères, couvents et églises, dont la plupart en ruine dû à plusieurs séismes comme le Convento de Santa Clara ou la Catedral de Santiago.

À Antigua nous sommes à 1500 m d’altitude, encerclés par trois majestueux volcans : Agua, Acatenango, El Fuego. À une vingtaine de minutes à pied du centre-ville, vous pouvez grimper au Cerro de la Cruz pour un superbe point de vue sur ces derniers.

Nous avons adoré nous balader dans les ruelles pavées d’Antigua et admirer ses façades colorées. Mais toute la beauté de la ville se trouve derrière ses façades à l’abri des regards. N’hésitez pas à entrer dans ses patios verdoyants où règne une atmosphère si paisible. À l’image de la Casa Santo Domingo, un ancien couvent reconverti en hôtel musée dans lequel il est agréable se promener.

Autour de la Plaza Mayor, le cœur battant de la ville, se trouve le MUNAG (Musée National d’Art du Guatemala). Très intéressant pour en savoir plus sur l’histoire du pays grâce aux nombreuses œuvres d’ art. À deux pas, l’Arche de Santa Catalina est un immanquable à Antigua.

Pour les petits budgets, à Antigua nous vous conseillons l’auberge de jeunesse Somos. En plein cœur de la ville elle propose des dortoirs et chambres doubles, une cuisine et un rooftop, des espaces communs propres et chaleureux avec en prime un jacuzzi et netflix. 

Grimper le Volcan Acatenango 

Notre défi sportif du Guatemala, c’était lui : le Volcan Acatenango. Perché à 3976 m d’altitude, il est l’un des plus hauts volcans d’Amérique Centrale. Son ascension permet d’avoir une vue spectaculaire sur le volcan Agua qui lui fait face. Mais aussi et surtout sur le volcan El Fuego. Toujours actif, il entre en éruption toutes les 15 minutes environ.

Pour réaliser cette ascension de deux jours, nous sommes passés par l’agence familiale V-hiking Tours. Nous sommes pris en charge par l’agence dans notre auberge de jeunesse à Antigua. Après un bon petit-déjeuner et un dernier check sur notre équipement, l’agence nous amène à 2400 m d’altitude, d’où nous commençons l’ascension qui nous aura pris environ 4h, avec de nombreuses pauses. Nous sommes un groupe de 20 personnes, accompagné par 4 guides. Chacun y va à son rythme !

Est-ce que l’ascension est compliquée ? On ne va pas vous mentir, c’est physique. Monter un volcan demande tout de même une certaine condition. Mais ce sera surtout le mental qui jouera lors de cette épreuve. Croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle 🌋

Arrivés à 3600 m d’altitude au camp de base, nous avons une vue imprenable sur El Fuego. Vous pouvez ensuite opter pour la randonnée « extra Fuego », afin de voir la lave de plus près en gravissant la crête du volcan. On a passé notre tour, préférant rester au chaud au camp pour admirer le sunset. 

Dernière épreuve : réveil à 4h du matin pour gravir les derniers 400m qui nous séparent du sommet de l’Acatenango. Il fait froid, le souffle est court, les jambes tirent, je fais demi tour au bout d’une dizaine de minutes laissant Alex monter 1h supplémentaire. 

Le lendemain vers 13h nous sommes de retour à Antigua, épuisés mais tellement heureux et fiers de nous. L’ascension du volcan Acatenango au Guatemala est et restera probablement l’une des plus belles expériences de notre vie.

5 conseils pour grimper le volcan : apporter des vêtements chauds, beaucoup d’eau et snacks, y aller à son rythme, partir avec guide, et juste kiffer !

Se détendre au Lac Atitlan, le plus beau lac du monde 

Ce n’est pas nous qui le disons mais le géographe allemand Alexander von Humboldt ! D’origine volcanique, le lac Atitlan s’est formé lors d’une éruption il y a 84 000 ans. 

Il est le plus profond d’Amérique Centrale, avec une profondeur pouvant atteindre jusqu’à 350 mètres à certains endroits et est bordé par trois volcans.

Le lac est entouré de villages ayant chacun leurs spécificités et leur propre charme. San Pedro est le village par excellence des backpackers avec de nombreux restaurants, cafés et bars. L’ambiance y est festive. San Marcos a la réputation d’être le village “hippie” du lac Atitlan, quand à Santa Cruz il est propice à la détente. Nous avons beaucoup aimé San Juan, village d’artistes aux ruelles colorées. 

On se déplace de village en village en lancha, bateau à moteurs, moyennant environ Q25 par course.

Définitivement un incontournable pour des vacances au Guatemala, le lac Atitlan nous a séduit par sa beauté naturelle et ses villages colorés mayas qui l’entourent. Les couchers et levers de soleil y sont époustouflants. 

On regrette en revanche la présence de déchets sur les rives du lac, et la pollution en général qui le rend impraticable à la baignade. Les hébergements et restaurants sont relativement chers puisqu’il s’agit de l’un des endroits les plus touristiques du pays. 

Pour les digitals nomads l’hôtel Selina Grande à Panajachel est top !

Faire un stop à Flores, la porte d’entrée des cités Mayas au nord du Guatemala

Après un voyage de 10h de bus depuis Antigua, nous voilà maintenant rendus à Flores. Au nord du Guatemala, le village flotte sur le lac Petén Itza

À Florès, on se sent bien. Le village est agréable et coloré, on peut s’y balader à pied et longer les rives du lac. Pour les amateurs de baignade, il est possible de se baigner dans le lac ou de prendre un bateau pour naviguer sur ses eaux. 

Mais si la ville est si fréquentée c’est surtout pour son emplacement stratégique à environ 1h de route de Tikal et Yaxha, deux sites mayas qui valent le détour. 

Pour de très bons tacos, quesadillas et burritos pas chers, direction le terrain de basket de Flores. 

Remonter le temps à Tikal et Yaxha

Tikal

Tikal est l’un des plus grands sites connus à ce jour de la civilisation Maya, classé en 1979 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Les premiers travaux de restauration ont eu lieu dans les années 1950 et aujourd’hui encore le site continue d’être l’objet de fouilles archéologiques. Quand on se promène dans Tikal, on ne découvre en réalité que 20% du site !

La découverte de l’ancienne cité Maya était l’un de nos point forts de ce voyage au Guatemala : nous n’avons pas été déçus 😍

La Gran Plaza avec les deux temples qui se font face et les acropoles qui l’entourent est une vraie merveille. C’est ici que se concentrent le plus grand nombre de touristes. Dans le reste du parc, il n’y a quasiment personne !

Nous avons beaucoup aimé la zone del Mundo Perdido, los Siete Templos et le Templo IV, le plus grand édifice du parc qui s’élève à 70 m. 

Tikal côté pratique : des navettes se rendent plusieurs fois par jour à Tikal depuis Flores. Les excursions se concentrent sur l’arrivée au lever du soleil ou le départ vers le coucher du soleil. L’entrée du parc est à payer sur place à l’arrivée, Q150 l’entrée seule, Q250 pour le lever ou le coucher de soleil.

Yaxha

À deux pas de Tikal, se trouve la troisième plus grande cité du Guatemala (après El Mirador, et Tikal). Moins touristique et tout aussi impressionnant, ce site archéologique vaut vraiment le détour. 

Yaxha qui signifie “eau verte” se situe juste à côté d’une lagune que l’on peut contempler en montant en haut des différents temples. Durant notre découverte du lieu, nous avons eu la chance de croiser plusieurs familles de singes se baladant d’arbres en arbres. On a aussi pu entendre des singes hurleurs. Et croyez nous, la première fois ça fait flipper 🐒

Les tours organisés pour se rendre à Yaxha ont lieu l’après-midi et durent jusqu’au coucher de soleil. Depuis le temple 216, nous avons une vue d’exception sur la lagune et la canopée. L’un des plus beaux souvenirs de notre séjour au Guatemala.

Petit tips : les moustiques sont voraces à Yaxha, manches longues, pantalon et anti-moustique sont de rigueur ! (Pas comme Romane 😅)

Faire un break à El Remate

On a trouvé notre petit coin de paradis au Guatemala. Il s’appelle l’hôtel Gringo Perdido à El Remate. Si la ville de Flores est majoritairement sélectionnée par les voyageurs comme point de départ pour visiter les sites mayas de Tikal et Yaxha, elle n’est pourtant pas la seule à bénéficier d’une position stratégique.

À 45 min de Flores, El Remate borde le lac Peten Itza. La ville est d’ailleurs concentrée autour du lac et d’une route principale. On vous l’accordera, à El Remate, il n’y a pas grand chose à visiter, juste quelques petits commerces, restaurants et hôtels !

Pourtant nous y avons passé 4 jours à chiller dans les hamacs de l’hôtel, à se baigner dans les eaux émeraudes du lac et à admirer les couchers de soleil. Le lieu est très reposant, calme et surtout magnifique. 

Les navettes se rendant à Tikal et Yaxha peuvent venir vous récupérer à votre hôtel en en faisant la demande au préalable.

Le prix de l’hôtel Gringo Perdido est plus élevé que les standards guatémaltèques, mais la qualité du lieu et du service en valent largement la peine. Le petit-déjeuner, le dîner et la location de canoë/paddle sont inclus dans le prix.

Profiter de la côte caribéenne 

Rio Dulce 

Dernier arrêt pour nous au Guatemala, on se retrouve sur la côte caribéenne du pays à Rio Dulce, une petite ville qui se situe à l’embouchure du lac Izabal, le plus grand lac du Guatemala.

C’est également le nom d’un fleuve, le fleuve Dulce, qui donne son nom à la ville (rio = fleuve en espagnol). Long de 43 km, il prend sa source dans le lac Izabal et se jette dans la mer des Caraïbes.

La ville de Rio Dulce a peu d’intérêt en elle-même. Ce qui est intéressant c’est de réserver un hébergement au bord du fleuve, pour pouvoir se détendre en pleine nature et profiter du calme de la mangrove. La plupart des hébergements propose un service de lancha pour venir vous cherchez à Rio Dulce ainsi que la location de canoë 🛶

L’excursion type à Rio Dulce consiste à prendre un collectivo, un bateau public, pour se rendre à Livingston. Les conducteurs de lancha s’arrêtent à plusieurs points d’intérêt avant d’atteindre Livingston, comme le Castillo de San Felipe ou les sources d’eau chaudes Agua Caliente.

Le Canyon du Rio Dulce est le point le plus impressionnant, lorsque ses rives se resserrent autour de lui et que les virages se succèdent.

On vous recommande l’hôtel Boatique pour un séjour à Rio Dulce. Ouvert en 2019 l’hôtel est moderne, très joliment décoré et la nourriture délicieuse. 

Livingston

Au bord de la Mer des Caraïbes, la ville de Livingston a la particularité de n’être accessible qu’en bateau. Aucune route terrestre ne la relie au reste du pays.

Autre particularité : la ville a été créée par le peuple Garifunas à la fin 18ème siècle. Pour bien comprendre leur histoire, il faut remonter en 1635 lorsqu’un bateau négrier s’échoue sur l’île voisine de Saint-Vincent après avoir enlevé des hommes en Afrique. Les esclaves sont alors accueillis par les indiens présents sur l’île. Les descendants de ce mélange sont les Garifunas qui arrivent sur la côte du Guatemala après avoir été chassés de Saint-Vincent.

Les avis sont très partagés sur Livingston, c’est simple soit on aime soit on déteste ! L’ambiance y est totalement différente du reste du Guatemala. 

De notre côté nous avons trouvé que le village n’avait pas un charme fou. Heureusement que le street art vient égayer certains murs. Il y a plusieurs plages à Livingston mais même constat : elles sont couvertes de déchets et la couleur de la mer ne donne pas envie d’y mettre un pied.

On a tout de même trouver un endroit sympa pour se poser quelques heures sur un ponton, l’hôtel restaurant Casa Nostra !

Vous l’aurez compris, Livingston n’aura malheureusement pas été un coup de cœur pour nous au Guatemala. On vous conseille néanmoins de vous y rendre si vous êtes à Rio Dulce, simplement car la balade en bateau jusqu’au village est très sympathique et que entre voyageurs, les avis divergent 😉

À côté de Livingston se trouvent Playa Blanca et Los Siete Altares, deux lieux prisés des visiteurs.

Comment se déplacer au Guatemala ?

Pour notre séjour au Guatemala, nous nous sommes principalement déplacés en shuttle (navettes privées pour les touristes) ou en bus lors des trajets plus longs. Voici un ordre d’idée de la durée et prix des trajets au Guatemala : 

Antigua – Lac Atitlan : shuttle privé / 3h / Q100 par personne 

Antigua – Flores : shuttle privé jusqu’à Guatemala city puis bus de la compagnie Fuente del Norte / 10h / Q375 par personne 

Flores – Rio Dulce : shuttle privé / 5h / Q200 par personne

Rio Dulce – Guatemala City : bus de la compagnie Litegua / 6h / Q150 par personne


Ce mois au Guatemala nous en aura mis plein les yeux. Pour être honnête, on se doutait déjà que le pays allait nous plaire, mais à ce point, on n’imaginait pas ! La douceur de vivre et la gentillesse des Guatémaltèques mélangée à de nombreuses richesses patrimoniales culturelles et naturelles ont eu raison de nous ! En espérant que le Costa Rica et le Panama, nos prochains pays, seront à la hauteur. À très vite pour de nouvelles aventures en Amérique Centrale 😍

Un commentaire sur “Que faire au Guatemala ? Récit d’un mois d’aventure en sac à dos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s