La Camargue en Van

Entre les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône, la Camargue est un vaste espace naturel sauvage qui abrite une biosphère unique au monde. Ici chevaux, taureaux, flamants roses, étangs et rizières cohabitent en harmonie. Des paysages incroyables entre étangs, et marais, vignobles et pinèdes qui se prêtent parfaitement à un road-trip en van. En février dernier nous sommes partis avec June, notre van aménagé à la découverte de ce petit coin de paradis.

👉 Vous voulez en découvrir davantage sur le Gard ? N’hésitez pas à consulter nos 10 incontournables pour des vacances dans le Gard.

Arles, porte d’entrée de la Camargue

Passé romain

Après Rome, c’est à Arles que l’on trouve le plus grand nombre de vestiges romains. L’amphithéâtre romain (les arènes) est le lieu d’intérêt principal de la ville et le monument le plus visité. Il fut construit au Ier siècle (à peu près en même temps que le Pont du Gard) et les jeux qui se tenaient dans son enceinte pouvaient accueillir jusqu’à 21.000 spectateurs. À deux pas des arènes se trouve le théâtre romain. Les deux monuments sont classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Deux autres monuments romains sont à ne pas louper : les cryptoportiques, impressionnantes galeries souterraines, dont l’entrée se fait au niveau de la mairie d’Arles, et les thermes de Constantin.

Le circuit et la Fondation Van Gogh

Vincent Van Gogh a séjourné à Arles entre 1888 et 1889. Une époque durant laquelle il aurait peint plus de 300 œuvres dont certaines représentant la ville d’Arles. Parmi les plus emblématiques : Terrasse de Café le soir et Nuit étoilée sur le Rhône. Un circuit découverte (fléché en jaune) permet de découvrir les lieux représentés dans ses tableaux.

La Fondation Van Gogh lui rend également hommage. Les expositions concernent la vie et l’œuvre de Van Gogh, mais s’intéressent aussi à des artistes contemporains. Une ou plusieurs toiles de Van Gogh sont visibles tout au long de l’année en fonction des différents partenariats de la fondation.

Vincent Van Gogh – Nuit étoilée sur le Rhône

LUMA Arles

Le Luma, un complexe artistique et culturel construit sur d’anciennes usines ferroviaires nous a conquis. Il accueille des expositions d’artistes sur plusieurs niveaux ainsi que des jardins et un lieu de restauration. Depuis le sommet de la tour une vue imprenable sur la ville et l’amphithéâtre s’offre à nous. L’accès y est libre, mais sur réservation sur le site internet du Luma. À ne pas manquer lors d’une visite d’Arles !

Le centre-ville historique et ses galeries

Arles est une ville d’artistes, on le ressent en déambulant dans les jolies rues du centre-ville. La ville compte plus de 40 galeries ouvertes toute l’année, et beaucoup plus en été ! Arles c’est également la ville de la photographie avec chaque été Les Rencontres de la Photographie, plus 60 expositions installées dans les lieux d’exception de la ville. Enfin la littérature est également très présente. On a eu un coup de coeur pour la librairie Actes Sud sur les bords du Rhône. Livres, musiques, cinéma, restaurant et même hammam, il s’agit d’un endroit à part entière dans lequel on aurait pu rester des heures. Comme on avait envie de se faire plaisir, on s’est arrêté manger au restaurant la Gueule du Loup, un super bon bistronomique au coeur d’Arles.

Saint-Gilles et son abbatiale spectaculaire

On continue ce road trip en Camargue en van par Saint-Gilles pour découvrir son abbatiale d’époque romane (XIIème siècle) qui trône au coeur de la ville. Vous pourrez également vous balader dans les ruelles et découvrir plusieurs maisons d’époque romane. C’est à Saint-Gilles en Camargue que nous avons fait l’acquisition du June, cette ville aura donc toujours un petit quelque chose de spécial pour nous.

🚐 Saint-Gilles en van : nous avons dormi le long du Canal du Rhône à Sète (accès par le chemin d’Espeyran). Un spot nature que nous vous recommandons chaudement. Pour visiter la ville, un grand parking gratuit se trouve proche du centre, le parking Charles de Gaulle.

L’étang de Scamandre, trésor caché de la Camargue

L’étang de Scamandre est situé sur les communes de Saint-Gilles et de Vauvert, au coeur de la petite Camargue. Il abrite une faune et une flore remarquables, typiques de la région : roseaux, hérons, aigrettes, ragondins… L’accueil y est aménagé et des sentiers sont accessibles du mardi au samedi de 9h à 18h. Attention pas plus tard car ensuite le parking ferme ses portes.

En plus des sentiers entre étangs de cette réserve naturelle, des aménagements sur pilots en bois ont été crées pour la découvrir. Le sentier sur pilotis fait environ 1km, et nous avons adoré nous y promener. L’étang de Scamandre est une belle alternative au Parc Ornithologique Pont de Gau (que nous n’avons pas encore testé). Moins connu, gratuit et on suppose tout aussi beau !

🚐 Etang de Scamandre en van : pour accéder au site on vous conseille de vous garer au niveau du parking du Centre du Scamandre au sud-ouest de l’étang. Sur place des toilettes, des poubelles, et des tables de pique-nique sont mises à disposition. Comme dit précédemment le parking ferme ses portes, il faut donc trouver un autre endroit pour passer la nuit.

Retrouvez plus d’images de l’Étang de Scamandre dans notre vidéo Youtube 👇

Saintes-Maries-de-la-mer, terre de traditions camarguaises

Au bord de la Méditerranée, la ville des Saintes-Maries-de-la-Mer est d’abord connue pour ses traditions gitanes. Haut lieu de cette culture, chaque année un pèlerinage amène des milliers de gitans venus du monde entier pour vénérer leur patronne, Sara, la vierge noire, qui se trouve dans l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Sa promenade en front de mer est aussi bien agréable pour respirer le bon air de la Méditerranée. La ville n’a pas été un coup de coeur pour nous, on sent qu’il s’agit d’une grosse station balnéaire qui vit essentiellement l’été, mais on a tout de même apprécié s’y balader et manger une petite gaufre face à la mer. La route pour y accéder vaut également le détour. Flamands roses, chevaux et taureaux font partie du paysage.

🚐 Saintes-Maries-de-la-Mer en van : impossible de faire du camping sauvage aux Saintes-Maries-de-la-mer, et la municipalité le fait bien comprendre. Les panneaux « stationnement interdit aux véhicules habitables » sont en nombre sur la commune. Aire de camping-car ou camping seront de rigueur pour une nuit en van aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Aigues-Mortes, la Petite Camargue Gardoise

Patrimoine d’Aigues-Mortes

Autre étape de notre road-trip en Camargue en van : Aigues-Mortes. Petite cité fortifiée située dans le sud du Gard sous le soleil de Camargue, Aigues-Mortes se découvre au gré de ses remparts et incontournables salins roses.

Les remparts de la ville érigés au Moyen-Age sont encore aujourd’hui dans un état de conservation impeccable. On peut en faire (1,6km) et la visite est gratuite pour les 18-25 ans. On vous conseille votre séjour dans la petite Camargue par cette visite incontournable qui donne un aperçu global de la ville et de beaux points de vue.

Les salins d’Aigues-Mortes

Impossible de visiter Aigues-Mortes sans découvrir ses salins qui ont l’avantage de se trouver à deux pas de la cité fortifiée. Il existe 3 façons de les visiter : à pied par un sentier balisé, en petit train (pensez à réserver) ou à vélo. C’est ici qu’est fabriqué le sel La Baleine. En ce qui nous concerne, nous avons fait la visite à pied. On a trouvé l’endroit sympa, mais malheureusement peu aménagé pour la visite pédestre avec aucun point d’ombre sur le sentier. A ne pas oublier non plus qu’il s’agit d’un site industriel, donc machines et bruits sont aussi de la visite.

Tour Carbonnière

A quelques kilomètres d’Aigues-Mortes nous retrouvons la Tour Carbonnière, construite en même temps que les remparts de la ville. Enjambant la route, elle s’élève au milieu des marais. Elle servait à une époque de péage pour se rendre à Aigues-Mortes. On peut aujourd’hui accéder en haut de la tour gratuitement et avoir une vue d’ensemble sur les marais voisins. Petite anecdote : c’est à la Tour Carbonnière d’Aigues-Mortes que l’on a vu nos premiers flamands roses !

🚐 Aigues-Mortes en van : pour une véritable immersion en Camargue pourquoi ne pas dormir dans un hébergement insolite pour un prix imbattable ! Habi vous accueillera dans ses tentes tipi au cœur d’un espace de 1300m2 où la nature prédomine. Cette expérience est possible grâce à HomeCamper, une plateforme de jardins à louer entre particuliers pour éviter de tourner pendant des heures et des heures le soir avant de réussir à trouver un spot pour faire dodo.


Et voila pour notre petit road-trip en van en Camargue. C’est un endroit dont on avait entendu beaucoup parler mais dans lequel nous n’avions jamais mis les pieds. Depuis qu’on y a gouté on y retourne volontiers pour une journée, ou plus. Vous restez plus longtemps dans le Gard ? N’hésitez pas à découvrir nos 10 incontournables dans ce superbe département.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s