2 randonnées incontournables en Aragon : les Passerelles de Montfalco et la Muraille de Finestras

En juillet dernier nous avons passé deux semaines en road-trip dans le Nord de l’Espagne entre la Catalogne et l’Aragon. Si nous connaissions déjà un peu la Catalogne, sa région voisine nous était quant à elle totalement méconnue. 

Au moment de planifier notre périple, nous sommes tombés sur ces trésors situés à la frontière naturelle entre les deux régions. Et on ne va pas vous mentir, c’était les randonnées que l’on attendait le plus du séjour. Vous allez vite comprendre pourquoi 😊

Dans cet article nous vous donnons toutes les informations pratiques pour accéder et randonner au Congost Mont-Rebei / la Route des Passerelles et à la Muraille de Finestras. 

👉 Si vous planifiez un road-trip dans le nord de l’Espagne, n’hésitez pas à consulter notre article dédié.

Le Congost Mont-Rebei et les Passerelles de Montfalco

Les gorges du Congost de Mont-Rebei composent la frontière naturelle entre l’Aragon et la Catalogne, creusées par la rivière Noguera Ribagorzana. 

Géographiquement parlant, côté Catalogne se trouvent le Congost de Mont-Rebei (sentier naturel creusé dans la roche). Et côté Aragon, les Passerelles de Montfalco, aussi appelées le Camino Natural à Mont-Rebei.

Ce parcours fascinant et vertigineux offre des points de vue d’exception entre gorges, belvédères panoramiques et lacs aux eaux translucides, traversés par un pont suspendu. L’itinéraire est l’un des plus touristiques de la région et accueille entre 100 000 et 150 000 personnes depuis son ouverture en 2013. 

Accès et informations pratiques sur le Congost Mont-Rebei et les Passerelles de Montfalco

Vous pouvez commencer votre randonnée à deux endroits :

  • Dans la partie aragonaise, à l’auberge de Montfalcó. La ville de Viacamp est le point de départ d’une route goudronnée d’environ 15 km. La route ne présente pas de grosses difficultés en soit, à part quelques montées et descentes à 15%. Les derniers mètres sont à faire sur une piste caillouteuse, mais nous n’avons eu aucun souci avec notre fourgon aménagé Peugeot Boxer. De l’auberge commence le sentier de la Route des Passerelles, d’environ 4 km ( 8 km A/R ). Deux passerelles ancrées dans la roche, suivies d’un pont suspendu vous mèneront jusqu’aux corniches de Mont-Rebei. 
  • Dans la partie catalane, à partir du parking payant de la Masieta. Si comme nous vous avez un véhicule de plus de 2m30, ce parking n’est pas adapté puisqu’il y a une barrière à l’entrée. Cet itinéraire est l’inverse de celui que nous avons emprunté. Vous commencez d’abord par la corniche pour ensuite rejoindre le pont suspendu puis les passerelles.

Dans tous les cas, la randonnée peut s’effectuer dans les deux sens. Si vous commencez par la partie catalane vous défilez dans le Mont Rebei avant d’arriver aux passerelles. Depuis l’Auberge de Montfalco vous débutez par les passerelles avec d’arriver dans la corniche. Vous pouvez également choisir de faire comme nous et d’emprunter qu’une partie du chemin. 

Le circuit est un aller-retour et non une boucle, il faudra repartir sur ses pas pour rentrer. S’il n’avait pas fait aussi chaud nous aurions certainement continué dans le congost, mais les 35 degrés à 10h du matin ont eu raison de nous.

⚠️ Les passerelles de Montfalco ferment d’août à décembre 2022 pour travaux de rénovation. 

La muraille de Finestras 

Si nous avons choisi d’accéder aux passerelles par l’Aragon c’est qu’à une dizaine de kilomètres environ se trouve une autre pépite espagnole : la Muraille de Finestras.

Contrairement aux passerelles, la Muraille de Finestras reste encore un lieu confidentiel et sauvage. Cela est dû à son accès compliqué, et au fait qu’il y ait peu d’informations à son sujet. Même si le lieu devient de plus en plus connu.

La Muraille de Finestras est une merveille géologique du Crétacé (-145,5 millions d’années à -65,5 millions d’années) formée par des rochers calcaires. Les couches sont nées à partir d’un effet tectonique et se sont effritées lors du passage de milliers d’années. Donnant pour résultat les deux grandes parois parallèles s’étendant sur environ 500 mètres et formant un mur d’écailles au bord d’un immense lac à la couleur turquoise. Au milieu des deux roches, on peut encore apercevoir les ruines du château médiéval et de la chapelle San Vincente.

La Muraille de Finestras tire son nom du village de Finestras, qui fut abandonné dans les années 1960 suite à la construction du barrage de Canelles. Finestras n’est pas un cas isolé. De nombreux autres villages de la région ont été laissés à l’abandon, souvent à cause de gigantesques projets d’infrastructures, notamment la construction des barrages. Pour les adeptes de l’urbex, certains de ces villages se trouvent dans les alentours. 

La Muraille de Finestras fut un gros coup de cœur pour nous et nous n’avons pas été déçus. Ici la nature et l’homme ont rassemblé leurs forces pour créer un lieu unique et mémorable. Nous avons néanmoins été tristes de voir que le niveau d’eau était si bas. Comparé aux photos que nous avions pu découvrir sur différents blogs, l’eau n’arrivait plus dans la crique située derrière la muraille…

Accès et informations pratiques sur la Muraille de Finestras

On vous le disait, si cet endroit hors du commun est encore préservé aujourd’hui c’est parce qu’il se mérite. La route pour accéder à la Muraille de Finestras est la même que celle pour accéder à l’Auberge de Montfalco, depuis le village de Viacamp. Il suffira simplement de prendre un embranchement légèrement sur la droite. Pas de panique, tout est très bien signalé. Un panneau en bois “Finestras” vous indiquera qu’à partir de ce point, il vous reste 16 km pour arriver au village abandonné.

À partir de là vous avez deux choix :

  • Vous possédez un 4×4 ? Pas de soucis pour vous, vous pourrez parcourir les 16 km qui vous mèneront jusqu’au cœur du village abandonné. Comptez ensuite environ 10 minutes pour accéder à l’ermitage San Marco (c’est de là qu’on voit les murailles dans leur intégralité), et 30 minutes pour se rendre à San Vicente, au cœur des murailles. Vous pouvez même passer la nuit dans le village, c’est un spot dodo sur park4night.
  • Vous possédez une voiture, un van ou un fourgon ? Nous vous conseillons de faire comme nous et de ne parcourir qu’environ la moitié de la piste jusqu’à ce point GPS. Ici se trouve un petit parking, deux voitures étaient garées lors de notre arrivée. Nous avons mis environ 30 minutes depuis le panneau en bois au croisement pour rejoindre le parking. Il faut savoir qu’il s’agit tout de même d’une piste caillouteuse et accidentée. Nous ne la recommandons pas si votre véhicule est bas de caisse et si vous y tenez comme à la prunelle de vos yeux. D’ailleurs, quelques jours plus tard nous avons fini au garage à cause d’un clou dans notre pneu arrière…. En amont du parking sur la gauche se trouve un panneau “Sabinos”. Prendre cette direction puis à droite à la deuxième intersection suivre le balisage “Finestras”. La randonnée jusqu’au village ne présente aucune difficulté. Nous avons mis environ 1h à l’aller pour descendre et 1h30 au retour pour remonter.

À moins de 2h de la frontière française, ces deux belles randonnées en Aragon méritent vraiment le détour. Nous ne sommes pas prêts d’oublier les superbes paysages (et les quelques frayeurs) qui nous ont accompagné pendant deux jours. 

Vous connaissiez cette région d’Espagne ? 🇪🇸

4 commentaires sur “2 randonnées incontournables en Aragon : les Passerelles de Montfalco et la Muraille de Finestras

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s